Freedom of Sleep est un projet interdisciplinaire sur le thème de la désynchronisation du corps et de la société organisé par Anabelle Lacroix, commissaire d’exposition indépendante, dans le cadre d’une résidence curatoriale d’un an à la Fondation Fiminco à Romainville. Celle ci se terminera par l'exposition À temps et À Contre-Temps qui se tiendra du 7 au 31 Mai 2021.

Ce projet a pour but d’explorer le thème de la nuit et de l’insomnie comme une forme de dissidence, un temps de transformation identitaire, d’éveil et d’action. Dans une société « aveuglante » qui fonctionne en continue 24 heures sur 24, cette recherche curatoriale vise à penser la désynchronisation du corps au travers des questions de norme, de productivité, d’efficacité, d’attention, de distraction, de veille, de temps libre, d’inertie et des mouvements de lever et de coucher.

Pour beaucoup d’entre nous, les troubles du sommeil sont liés au stress, à l’anxiété et au temps passé sur les écrans. Cela sont des effets du capitalisme dit « cognitif ». Dans une économie du Feel Good, il est nécessaire d’analyser le statut de l’anxiété, car elle est aussi une vertu qui signale qu’il y a quelque chose qui ne va pas, qu’il s’agit d’écouter et qui nous pousserait à agir.

Le but est de détourner l’insomnie pour réévaluer et réinvestir la nuit et ses activités, et pour réfléchir sur les changements culturels et sociaux actuels. Le projet porte une attention particulière à l’écoute et aux pratiques artistiques temporelles telles que la performance, le film et l’art sonore.

Ce projet est soutenu par Liquid Architecture et sub_ʇxǝʇ radio. Un lancement à eu lieu pendant la Nuit Blanche 2020. Anabelle Lacroix est assistée d'Andréanne Béguin, Assistant Curator.

Freedom of Sleep is an interdisciplinary project that explores the desynchronisation between our bodies and society. Curated by Anabelle Lacroix at Fondation Fiminco in Romainville, just near Paris, the project takes place within the framework of a one year residency. The project will conclude with an exhibition À temps et À Contre-Temps: towards a Freedom of Sleep between the 7th and the 31st May 2021.

The project aims to explore the night time, and insomnia, as a form of dissent, slow transformation, awakening and action.

In a society that blinds us by continuous 24 hours work, this curatorial research reflects upon the desynchronisation of the body through our norms and ideas of productivity, efficiency, attention, distraction, vigilance and free time, as well as inertia, and movements of rising and collapsing.

For many of us, sleep disorders are linked to stress, anxiety and time spent on screens. These are the effects of so-called ‘cognitive capitalism'. In a feel good economy, our anxieties needs to be reevaluated. This virtue signals that something is wrong, and listening to it prompts us to act.

This project aims to flip insomnia around by reinvesting in the night and its activities, and by reflecting upon contemporary shifts in society and culture. The project emphasises listening and temporal practices, such as performance, film and sound art.

A project supported by Liquid Architecture and sub_ʇxǝʇ radio. It was launched during White Night Paris 2020. Anabelle Lacroix is assisted by Andréanne Béguin, Assistant Curator.

Partenaires

Design by Stéréo-buro, developement : Mark Webster